Lundi 6 juin 1 06 /06 /Juin 23:13

1849417.jpg

 

Audience attendue ce jour à la Cour Suprême de New York, puisqu'elle marque la ligne de défense annoncée depuis des semaines par l'ex-Président du FMI, qui a plaidé officiellement "not guilty" (non coupable) sur les sept chefs d'accusations qui lui sont reprochés.

 

Une audience live, diffusée en intégralité içi par TF1, très courte et technique sur les détails de procédure accusatoire américaine. 

 

Le point à noter du jour, est la visible assurance du couple "Strauss-Kahn-Sinclair" face à cette épreuve et la détermination à affronter un procès long. La détente est relative mais palpable par rapport à l'audience préliminaire précédente, les avocats et son épouse ont semblé soudés autour de Dominique Strauss-Kahn.

 

La première audience du procès est prévue pour le 18 Juillet 2011 à New York, période d'içi laquelle DSK est assigné à résidence dans les conditions prévues par la Cour, sur Franklin Street. 

 

L'agresseur a été vivement interpellé par les femmes de chambres (principalement syndiquées) à sa sortie de la salle d'audience, en scandant : "Shame on you!"...et marque certainement une date repère quand à la prise de position "justicière" américaine pour les victimes d'agressions sexuelles. 

 

L'annonce de la vive remise en cause des allégations de la défense a été confirmé par les avocats de DSK, et le nouvel avocat de la victime présumée est désormais Kenneth P.Thompson, incorruptible notable de New-York, fort de son engagement pour la défense des minorités. Il remplace donc Jeff Shapiro pour le déroulement prochain du procès. 

 

A noter que Nafissatou Diallo était absente à l'audience aujourd'hui, et sa comparution est toujours incertaine à ce jour lors du procès, ce qui permet toutes les hypothèses quand à la tenue ou non de ce procès, puisque selon la procédure, u retrait de plainte, ou un arrangement avec le procureur de New York toujours possible à ce jour...

 

A suivre.

Par mondefinancier - Publié dans : Monde Financier
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mardi 24 mai 2 24 /05 /Mai 18:02

Glencore logo 01Entrée officielle sur la cote du London Stock Exchange (LSE) du groupe leader de Commodity Suisse, qui enregistre ce mardi 24 mai 2011 la levée de fonds record par un groupe étranger à Londres : 59,2 milliards $. 

 

Son intégration à l'indice Footsie 100 est prévue, et sa cotation sans restrictions d'action depuis aujourd'hui. 

 

La Bourse de Hong Kong a transmis un échange des titres depuis sa plateforme dès mercredi 25 mai 2011. 

 

Journée record pour le leader et la place boursière Londonienne tout autant qui rappelle la place de n°1 pour cette entrée sur son marché principal en milliards de dollars. 

 

Le Blog Monde Financier vous propose de suivre ce décryptage des actions "remarquées" des Commodities, à paraître dans un dossier spécial d'içi la fin de cette semaine. A très vite. 

Par mondefinancier - Publié dans : Bourse
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 23 mai 1 23 /05 /Mai 12:00

Fotolia_5012413_XS.jpg Les inquiétudes persistantes sur l'endettement de la Zone Euro ralentit fortement les marchés ce Lundi 23 mai 2011. 

 

Les replis net des cours du CAC 40 à -1,75% soit 3 921,06, du FTSE 100 à -1,31% soit 5 870,32, du Dow Jones à - 0,74% soit 12 512,04, le Nasdaq à -0,71% soit 2 803,32 et Le Nikkei à -1,52% soit 9 460,63, indiquent une crainte homogène relevant des indices alarmants à long terme de la Zone Euro.  

 

Les annonces du week-end, telle que l'attribution de la note négative italienne sur sa dette, les problèmes de négociation persistants sur la crise grecque la semaine dernière, les manifestations espagnoles, alliées aux craintes substantielles de l'affaissement du cours de l'Euro, effraient largement les investisseurs. 

 

Ces retentissements sur les principales bourses mondiales prennent place dans un contexte économique perturbé et les politiques largement encore discutées de manière collégiales, à la veille du Sommet du G8 à Deauville, et n'engagent que peu la confiance des investisseurs. 

 

Il va sans dire, qu'à cela s'ajoute, la forme "morale" de la crise, dont les problèmes judiciaires rencontrés aux Etats-Unis par Dominique Strauss-Kahn, accentuent encore le repli de la prise de risque par les investisseurs mondiaux qui répartissent les risques encourus, en fonction de l'évolution des évènements mondiaux.

 

Difficile de passer sous silence le véritable "challenge" que rencontre actuellement la Zone Euro sur les terrains économiques et sociaux, à laquelle une crise morale tout du moins "d'image" se profile. Les réponses à des investisseurs, toujours plus réactifs eux aussi à la fluctuation de leur portefeuille, est à structurer sans attendre.

 

Le Sommet débutant mercredi pourrait "mettre sur la piste" afin de renforcer la confiance long terme des investisseurs, qui avec de tels débuts de séance, marquent que les attentes sont réelles. La forme de "libre risque" serait-elle devenue obsolète? La réponse est donnée ce matin, dans ce contexte internationalisé ou les nouvelles vont très vite et changent les comportements.

Par mondefinancier - Publié dans : Bourse
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 22 mai 7 22 /05 /Mai 21:30

FOULE

 

 

Le terme de collectivisme se réfère à un système social, politique voir économique, au sein duquel l'intérêt collectif est prioritaire sur l'intérêt individuel. Il est par là même opposé à l'individualisme puisque la communauté est placée en position centrale des préoccupations économiques et politiques. 

 

Cette acception est à l'origine de théories économiques basées sur la notion de propriété collective, avec pour figure le travail de Karl Marx : Le Manifeste du Parti Communiste en 1848, Le Capital publié après vingt ans de travail en 1867. 

 

Les biens sont considérés comme propriété collective qui ont vocation à être utilisés pour le bénéfice de tous. 

 

La gestion de l'Etat n'est pas nécessaire pour l'établissement d'un régime collectivisme, d'ou la propension à de nombreuses théories distinctes de systèmes politiques allant de collectivisme établit, tel le régime communiste, à des acceptions plus idéologiques telles que le socialisme, ou encore anarcho-syndicaliste, au sein des Etats. 

 

En effet, le collectivisme se distingue généralement sous trois définitions distinctes, ne faisant référence à aucune idéologie : 

 

. Le collectivisme politique : organisation sociale et politique dont la légitimité repose sur la collectivité.

 

. Le collectivisme économique : organisation collective de l'Economie selon le travail et les capacités de chacun. (K.Marx).

 

. Le collectivisme libertaire : organisation collective de l'Economie dans une logique libertaire choisie par l'individu. 

 

 

Les tentatives de mise en place de systèmes collectivistes datent de la première révolution industrielle, en Occident.

 

Cette période définit le processus évolutif de passage d'un système de production à dominance agraire et artisanal à celui plus productif et mécanique vers une société plus industrielle et commerciale. Les dates constatées à posteriori correspondent à la fin du XVIIIe siècle au Royaume-Uni, au début du XIXe siècle en France, dès 1868 au Japon ainsi qu'en Russie à la fin du XIXe siècle. (La notion de révolution industrielle est parfois contestée par les historiens estimant que seule l'Angleterre du XVIIIe est concernée, les autres zones occidentales suivant ce processus "d'industrialisation" en découlant). 

 

Les mouvements d'établissement de systèmes collectivistes trouvent leur origine dans le changement progressif de "dé-possession" des outils et propriété par l'individu au profit de la "force de travail" vendue à une forme plus capitalistique détenue par les entreprise, à l'époque les propriétaires, et aujourd'hui les patrons mais aussi leurs actionnaires. (exemple des manufactures dans des secteurs aussi variés que la production de biens, exploitations agraires, ou encore les industries minières). 

 

Karl Marx exerce une influence considérable sur la pensée collectiviste, fort de son statut de philosophe lettré, mais adressant, à n'en point douter, la meilleure critique rédigée à ce jour sur les limites et "travers" du fonctionnement capitalisme dans son oeuvre Le Capital, ou il prévoit la chute du système tel qu'il est alors orchestré dès le XIXe siècle...et qui trouvera écho à sa "prophétie" au cours de nos années 2000. 

 

La "vision" de Karl Marx, influente dans toutes les logiques poursuivies par le collectivisme sera reprise puisqu'elle a pour dessein de remplacer purement et simplement le Capitalisme. Il est à noter, qu'AUCUNE société qui prendra comme théorie économique et politique l'oeuvre de Marx n'aboutira à l'édification réelle d'une société dite "communiste" ou même "socialiste", pas même en ex-URSS, telle qu'elle était décrite par l'oeuvre de l'auteur allemand. 

 

Il instaure même la distinction notable entre ce qu'il qualifie de "collectivité illusoire" (basée sur une distinction de classe) avec celle de "communauté réelle" (constitutive de liberté grâce à l'association et la coopération établie au sein de la société). Les véritables communautés ne devraient selon lui, aucunement annuler l'individu plutôt que les encourager à participer au bien public en tant qu'individus. La propriété privée est identifiée comme "origine" de la division des classes, par conséquent, il encourage dans ses ouvrages d'éliminer ce type d'organisation par une "révolution prolétaire" qui devrait permettre par la réorganisation au profit du collectivisme économique, l'établissement d'un régime socialiste. 

 

Dès la fin du XIXe siècle, les premiers mouvement coopératifs apparaissent en Ecosse, New Lanark avec Robert Owen, ou encore New Harmony dans l'Indiana aux Etats-Unis. Owen, précurseur, croyait alors à l'émancipation des "travailleurs" en tant que membres 'dune communauté, influencé par ailleurs par le mouvement socialiste britannique de William Morris qui développa notamment en 1890 dans son roman "Nouvelles de nulle part" l'idée d'une société fondée sur le partage instaurant la notion de bien "public". 

 

L'Histoire prouve, par la suite, que l'idée marxiste originelle ne fut aucunement respectée, puisque l'attribution des "biens" en collectif n'ont servis qu'à la soumission des individus à des régimes autoritaires, sans liberté fondamentales pour l'individu, voir totalitaires (dans le cas du régime Stalinien) ou l'individu pouvait même être annihiler pour ses propres idées. 

 

La dérive "collectiviste" a trouvé de nombreuses et vives critiques, dès le XXe siècle dans les littératures occidentales : 

 

. "Le collectivisme, examen critique du nouveau socialisme" publiée en 1909, parmi d'autres nombreux ouvrages traitant du sujet de l'économiste français Paul Leroy-Beaulieu.  

. "La Ferme des animaux" en 1945 et  "1984" en 1949, rédigés par George Orwell, écrivain britannique anti-impérialiste.

. "La Voleuse d'Hommes" en 1986, roman de l'écrivaine canadienne Margaret Atwood.

 

Le collectivisme apparaît aujourd'hui encore sous certaines acceptions idéologiques relevant du socialisme, au sein de certains courants politiques, plutôt européens, notamment en France avec l'idée de la "social-démocratie" et par les socialismes autogestionnaires : "socialisme libertaire". 

 

La filiation avec le collectivisme n'est pas homogène, mais la critique de l'organisation capitaliste existe toujours sous des formes proches du point de vue de "l'alternative" proposée par les courants émergents donnant une place à la notion de communauté : économie solidaire, alternatif, autogestion, voir la pensée écologiste sous certains aspects. 

 

Par mondefinancier - Publié dans : Repères
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 22 mai 7 22 /05 /Mai 20:15

berdInstitution originelle d'aide aux ex-pays de gouvernement socialistes, la B.E.R.D. a modifié officiellement samedi 21 mai 2011 ses statuts constitutifs afin de venir en aide aux pays du Monde Arabe récemment propulsé dans une transition démocratique de l'économie de marché. 

 

Approbation, en Assemblée Générale au Kazakhstan, du principe d'une extension des investissements de la BERD vers l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient, pour une activité supplémentaire à celle déjà menée dans 29 pays du Monde. 

 

Le communiqué de la Banque annonce, depuis Astana, capitale kazakhe : 

 

"Les actionnaires de la Berd ont fait des progrès importants en vue de décider d'étendre les investissements de la banque aux pays d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient". 

 

Dès février 2011, la banque indiquait sa volonté d'investir dans le monde arabe pour soutenir à l'interne le processus de démocratisation. Les moyens annoncés par son président, Thomas Mirow, seraient à plafond de 2,5 milliards d'euros par an dans cette région. 

 

Les états déjà actionnaires de la Banque avaient déjà demandés à bénéficier d'investissements : l'Egypte, le Maroc et la Tunisie plus récemment. 

 

D'içi le 31 Juillet 2011, des propositions concrètes sur les modalités d'extension sont requises de la part du Conseil d'Administration, avec modification effective des statuts de la Banque, qui devront être ratifiés par les 63 états actionnaires (61 distincts plus l'UE et la Banque Européenne d'investissement).

 

Dans cette période "d'intervalle", la BERD annonce investir sans attendre dans de nouveaux pays en vue "de réformes politiques et économiques". Cette annonce est notée par le Blog Monde Financier, qui souhaite que les effets positifs soient relayés dans nos articles, dans un futur proche. 

Par mondefinancier - Publié dans : Noté par Le Monde Financier
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

Recherche

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Partager

Language

Google-Translate-English to French Google-Traduction-Français-en-espagnol  Google-Traduction-Français-en-allemand  Google-Traduction-Français-en-italien  Google-Traduction-Français-en-allemand BETA Google-Translate-Chinese (Simplifié) BETA Google-Traduction-Français-en-japonais  Google-Traduction-Français-en-coréen BETA
Traduit par
+ Obtenir ce Widget
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés